Communiqué de presse – référendum FATCA

Communiqué de presse

La Suisse ne doit pas baisser son pantalon face aux pressions étrangères

Les Jeunes UDC Vaud soutiennent le référendum lancé contre l’accord FATCA récemment ratifié par le Parlement fédéral. Il n’est en effet pas acceptable qu’un tel accord, qui s’apparente plutôt à un diktat, soit ainsi accepté sans mesurer sérieusement les conséquences extrêmement graves qu’il entraîne pour la souveraineté de la Suisse.

Ce texte, excessif à tout point de vue, consacre la prééminence du droit américain sur le droit suisse dans notre pays ; la possibilité qu’il soit ensuite modifié unilatéralement par les États-Unis est particulièrement inacceptable. Il n’est guère en fin de compte que l’expression la plus flagrante de la voracité fiscale d’un état américain financièrement aux abois, l’un des seuls au monde à taxer ses citoyens expatriés.

Il est plus que temps que la Suisse cesse enfin de s’agenouiller devant les exigences des autres pays, par ailleurs prêts à user de toutes les manoeuvres et pressions possibles et imaginables pour arriver à leurs fins. Certains États ont en effet d’ores et déjà déclaré qu’en aucun cas ils ne ratifieraient FATCA : il n’y a dès lors pas de raison sérieuse que la Suisse s’y soumette, qui plus est sans obtenir aucune contrepartie en retour.

Compte tenu des très graves conséquences que l’application de cet accord va avoir, il est indispensable que la population puisse se prononcer à son sujet. La Suisse doit protéger son secret bancaire et sa souveraineté économique. C’est tout le sens du combat des Jeunes UDC Vaud depuis de nombreuses années, et c’est la raison pour laquelle ils s’engagent aujourd’hui contre FATCA.

Au nom du comité des Jeunes UDC Vaud

Valentin Christe, vice-président
Yohan Ziehli, président