Les Jeunes UDC Vaud et Neuchâtel exigent la démission de Mme. Sommaruga

Communiqué de presse

 

Les Jeunes UDC des cantons de Neuchâtel et Vaud exigent la démission immédiate de Madame la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga (PS) et lancent une pétition en ce sens.

Madame la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga n’est pas en honneur de sainteté dans les rangs de l’UDC, cela est bien connu ; sa gestion chaotique de la politique migratoire, son déni chronique de la volonté populaire, ses propos huilés pour éviter d’appeler un chat « un chat » afin de faire passer des projets dangereux pour l’avenir de notre pays, etc. sont autant de raisons qui nous poussent, à juste titre, à formuler nombre de critiques

La goutte d’eau a fait déborder le vase, lorsque le 26 avril dernier, le Conseiller national Roger Köppel (UDC) s’en est vertement pris à Madame la Conseillère fédérale dans une plaidoirie forte et emplie de vérité ; face à ces critiques justifiées, Madame Sommaruga n’a eu pour réaction que la frustration, la poussant à quitter précipitamment l’Assemblée, refusant d’entendre ce qui lui était reproché.

Si le groupe socialiste a joué la carte de la solidarité avec sa Conseillère fédérale, il nous apparaît que cette réaction est un affront sans précédant qui reflète une fois de plus le mépris de Madame Sommaruga pour la démocratie directe.

Quel chef d’Etat digne de ce nom, au sein d’une démocratie, fait la sourde oreille lorsque le groupe politique représentant près d’un tiers de la population de son pays lui assène une pertinente critique ? Quel chef d’Etat préfère se murer dans le déni et le silence plutôt que d’affronter la grogne de son peuple ?

La réaction de Madame Sommaruga est indigne d’un chef d’Etat. Par soucis du devoir et du respect de la démocratie suisse, les Jeunes UDC des cantons de Neuchâtel et Vaud exigent sa démission immédiate et lancent dès ce jour une pétition en ce sens.

 

Signez ici !

20160427022832